Les débuts

J'avais 10 ans quand mon père acheta son premier chien, un mâle bouvier bernois du nom de Pastek la Golden.

J'ai su très vite que ma passion pour les chiens était ancrée en moi et qu'elle ne me quittera jamais.

De plus, notre « ourson » a remporté la première édition de la « nationale d'élevage  des mâles sélectionnés » se déroulant au Sand, réunissant 108 mâles bouvier bernois.

Mon père n'étant pas aussi mordu que moi pour les expos, il l'a inscrit encore à Evian où il a remporté le CACS et le CACIB. Il a fait quelques saillies, puis a fini ses jours tranquillement jusqu'à l'âge de 10 ans.

image
 
En 1995, je travaillais depuis quelques années dans le même restaurant en tant que cuisinier. Le familial, mais très réputé restaurant zum Chutz, à Langendorf dans le canton de Soleure.
Je m'y trouvais comme à la maison, mais dans une chambre de 12 m2, quelle race prendre ? Mes préférées : molosses à poils longs. Autant dire impossible. Puis par hasard, j'ai rencontré le dogue allemand et son caractère ma vraiment séduit.
En février 1996, je suis allé cherché une femelle bleue de 6 mois à l'élevage français de Paradi's Parc.
Pendant presque 2 ans que je suis resté au restaurant. Elle a été une perle. Nous avions chacun notre canapé. Il n'y a jamais eu le moindre problème. Il faut avouer que personne n'y croyait. Comment un aussi grand chien peut rester dans une chambre de 12 m2. Bref, avec Lysis, ça a été un rêve.
Le virus des expos canines s'est vite réveillé. A sa première sortie, elle me fait le CACIB et CACS à l'expo de Besançon en juin 97.
En août, elle réussi sans problème la sélection d'élevage.

 

Fin 1997, j'ai quitté mon emploi.

De retour à Begnins, où j'avais un appartement, je me suis lancé dans les formalités pour un affixe d'élevage.

 

Le 4 juillet 1998, les premiers chiots

venaient au monde !!!